Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact

Contacter l'auteur !

 

 

 

 cris.blogderiz[at]gmail.com 

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones


Mes Blogs Favoris

 
Shanghai...
 
 
 
 
 
 
Ailleurs en Chine...
 
 
 
 
 

Taïwan
   
 
 
 
 
Thaïlande
 
 
 

Vietnam
 
 
 
  
 
A LIRE ! A VOIR !
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
BLOGS CULINAIRES
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Archives

23 février 2006 4 23 /02 /février /2006 00:00
Il y a, à Pekin comme partout ailleurs, des personnes qui vivent très pauvrement, qui survivent plus qu’elles ne vivent.
Malgré tout, on ne croise pas de «  SDF », il y en a, c’est sûr, mais on ne les voit pas. Tout comme il n’y a pas de clochards dans le métro. C’est comme ça.
 
A certains endroits stratégiques, par contre, on trouve des mendiants, des groupes organisés de mendiants même, à en croire cet article qu’Hesiem avait pris le soin de traduire.
Ils sévissent aux abords des lieux qui regorgent de touristes. La rue de Sanlitun et ses bars comme le dit l’article, et un peu plus loin,Yashow, temple de la contrefaçon et du marchandage, où à peine sortis vous êtes déjà assaillis.
 
La panoplie du mendiant est de rigueur. Les enfants sont sales, hirsutes, le nez morveux... ils vous hèlent, tirent sur le coin de votre veste, s’y accrochent, font parfois un bout de chemin avec vous et finissent par lâcher prise...
Si vous sortez alors votre porte monnaie vous pouvez être sur de voir rappliquer, dans la seconde qui suit, un essaim d’enfants tout aussi crottés.
 
Je ne donnais pas à ces mendiants, mais l’article d’Hesiem m’a encore moins incité à le faire.
 
Cependant, le moment où je fais ma mini BA, c’est lorsque je vais faire mes courses chez Carrefour.
 
                        Jialefu, juin 2005, Pekin.
 
A la sortie, une ribambelle de vieilles dames attendent les gens, la majeur partie du temps, les occidentaux, dont les chariots sont plus généreusement garnis.
 
Il y en a toujours une qui se précipite sur moi pour le pousser à ma place jusqu’à la file de taxi. Elle me tend alors les sacs pour que je les mette dans le coffre, moyennant quoi je lui remets mon long ticket de caisse, et son visage s’illumine alors.
J’ai droit à des courbettes, à de larges sourires, et à des « xiexieaaaa » (merciiii) qui n’en finissent plus.
 
Les premières fois je trouvais ça très étrange, et je refusais même de leur donner mon ticket de caisse, après tout, à quoi cela pouvait bien leur servir ?
Et puis un Chinois a fini par m’expliquer de quoi il retournait, et depuis ce jour là je leur donne systèmatiquement mon ticket après avoir moi-même poussé mon chariot (c’est gênant quand même !).
 
Il existe en réalité des bandes organisées, encore une fois, pour qui ces petites mamies font le sale boulot. Elles sont chargées de récupérer le maximum de tickets de caisse (avec un montant élevé de préférence) et de les remettre à leur chef.
La personne à la tête de cette organisation fait alors passer ces tickets en notes de frais auprès de l’entreprise pour laquelle elle est (légalement) embauchée, et celle-ci les lui rembourse. C’est tout bénef’.
               
Par contre, les petites mamies, elles, ne touchent qu’une très faible proportion du montant des tickets de caisse.
 
        Mutianyu, février 2006 - merci Tessie !
 
J’ai sans doute tort de le faire, puisque je nourris le business mafieux de ces gens... mais si ça peut rapporter quelques kuàis* supplémentaires à ces mamies...
 

* kuài : appellation courante pour le Rénmínbĭ ou RMB (littéralement « la monnaie du peuple »).

Partager cet article

Repost 0
Published by Cris - dans Au quotidien
commenter cet article

commentaires

tess 06/03/2006 10:56

mais je la connais cette petite mamie !

Cris 06/03/2006 06:33

Coucou Inessou, merci pour ton petit message ! ;o) Gros bisous et a bientot !

ines 05/03/2006 19:21

christine c' est moi ines je trouve quil et tres bien ton blog de riz a bientot signer ines

Aixue 02/03/2006 10:00

Ben, j'ai problème avec l' "accueil", aujourd'hui !!!

Aixue 02/03/2006 09:58

Ah ben oui, y'a pas de problème de fausses factures en Chine, parce que les intitulés des factures sont complètement farfelues !A Carrefour (ou n'importe quelle autre grande surface), tu vas à l'acceuil avec ton ticket de caisse, et tu demande une facture "ban gong yong pin" (matériel de bureau), et pouf,  tes légumes et ta lessive se transforme en matériel de bureau comme par magie ! Pourquoi il y aurait une telle queue à l'acceuil, sinon ??