Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact

Contacter l'auteur !

 

 

 

 cris.blogderiz[at]gmail.com 

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones


Mes Blogs Favoris

 
Shanghai...
 
 
 
 
 
 
Ailleurs en Chine...
 
 
 
 
 

Taïwan
   
 
 
 
 
Thaïlande
 
 
 

Vietnam
 
 
 
  
 
A LIRE ! A VOIR !
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
BLOGS CULINAIRES
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Archives

2 avril 2005 6 02 /04 /avril /2005 00:00
Non seulement, et bien que cela soit interdit par la loi, les Chinois crachent partout et tout le temps... au pire sur vos pieds, dans la rue, au mieux dans un mouchoir.
Il n’est pas rare de voir s’ouvrir une portière de voiture côté conducteur afin que celui-ci puisse libérer sa gorge encombrée...

Le bruyant raclage de gorge en règle est toujours là pour nous prévenir du crachat imminent (dur d’endiguer une épidemie de sars avec de telles habitudes !).

De même qu’ils vous bousculent constamment (plus pressé qu’un Parisien ? un Pekinois), ils manquent aussi, piétons, de vous écraser à tout moment.
Et oui, ce n’est pas parce que « le petit bonhomme » est vert qu’on peut traverser la rue en toute quiétude.
Vélo, tricycle, voiture, bus... vos pieds sont décidément les moins bien considérés à Pékin.

Une fois qu’on le sait, on l’intègre et on fait attention...
 
 


Mais ce qu’on découvre ensuite c’est que le Chinois qui a un peu bu devient vite pervers !
Explications...

Hier soir un client Chinois de Chris nous donne rendez-vous au Banana, une des plus grosses boîtes de nuit de Pékin, mais aussi la seule et unique de Chine à proposer une piste de danse montée sur ressorts (peu d’intérêt au final, mis à part celui de ne plus avoir à bouger les jambes quand on commence à saturer au bout de quelques heures !).
Beaucoup de monde, vendredi soir oblige, et je me rends vite compte que ce n’est pas Chris qui a les mains sur mes fesses, mais un Chinois au regard vaguement libidineux... premier coup de coude dans les côtes. Et d’un !
Voilà que ça continue... et pas que les fesses.
On s’écarte, on décide d’abandonner les lieux... manque de pot, on ne retrouve plus le collègue français qui nous accompagnait.
De plus en plus de monde arrive, nous décidons de prendre un taxi et de rentrer... le client chinois, très inquiet, l’imagine déjà avec une horde de filles peu recommandables qui l’auraient entraîné contre son gré et drogué !!
Il décide de rester et de partir à sa recherche...

(soyez rassurés, il est bien rentré, on en saura plus ce soir...)

Partager cet article

Repost 0
Published by Cris - dans Au quotidien
commenter cet article

commentaires