Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact

Contacter l'auteur !

 

 

 

 cris.blogderiz[at]gmail.com 

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones


Mes Blogs Favoris

 
Shanghai...
 
 
 
 
 
 
Ailleurs en Chine...
 
 
 
 
 

Taïwan
   
 
 
 
 
Thaïlande
 
 
 

Vietnam
 
 
 
  
 
A LIRE ! A VOIR !
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
BLOGS CULINAIRES
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Archives

5 mai 2007 6 05 /05 /mai /2007 04:23
Hier dans le taxi :
 
Lui : Bonjour ! Je t’emmène où ?
Moi : Bonjour ! Je vais au Tanglin Mall.
Lui : T’es pas américaine... ?
Moi : Non, française.
Lui : Ahhhhhhh la France !!!! C’est beau la France !!! J’en connais moi des Français !
Thierry Henry, Zidane, Emmanuel Petit, Lilian Thuram... et Pirès, il est français lui aussi non ?! Ah oui hein !!
Moi : Euh... oui oui !
Lui (après 10 minutes dithyrambiques sur le foot, la rupture de Pirès qui battait sa femme - ah booooon ?! - , Zidane qui donne des coups de boules...) : Et le président de la France... comment il s’appelle déjà... de Gaulle !!
Moi : Aheum, non... de Gaulle... c’est vieux, c’est fini, maintenant c’est Jacques Chirac.
Lui : Hein ? Chi... quoi ? Non non, ton président, celui qui a un grand nez... c’est pas de Gaulle ?!
Moi : Ah oui de Gaulle... il avait un nez qu’on ne pouvait pas rater... mais maintenant c’est Jacques Chirac, et ce week-end on doit en choisir un nouveau !
Lui, exalté  : Ah oui ?! De Gaulle ?!
Moi, désabusée : Euh...
 
J’aurais du m’estimer heureuse, les chauffeurs de taxi pékinois qui ne connaissaient pas Jacques Chirac (et ils n’étaient pas nombreux), étaient, eux, restés bloqués à Napoléon ! :)
 
 
Bref, j’en profite pour rebondir sur cet échange, et j’espère que ce qui suit servira à d’autres. Nous sommes apparemment des centaines (des milliers ?) dans ce cas, et je n’ai lu que trop peu de récits similaires ailleurs.
 
En quittant Pékin en décembre dernier, en bons citoyens, nous avons expressément demandé notre radiation auprès du consulat. Celui-ci, en plus de nous rayer de ses listes était censé nous désinscrire des listes électorales des Français de l’étranger ; et sans en avoir l’air c’est pourtant sacrément important !
En effet, être inscrit sur une liste à l’étranger suspend automatiquement (et c’est sans appel !) votre droit de vote de quelque façon que ce soit dans une commune de France, et pour des années si vous ne faites pas les démarches nécessaires un jour ou l'autre.
 
Il faut donc savoir que, bien que ce soit leur rôle, les consulats (celui de Pékin en tout cas) n’effectuent pas systèmatiquement la radiation des listes des Français de l’étranger des ressortissants qui leur signalent leur départ.
Et c’est là que ça se corse pour nous, puisqu’à quatre jours du 1er tour nous apprenons par hasard et à notre plus grand étonnement que nous sommes toujours inscrits pour voter à Pékin : s’en suivent d’interminables appels en France : mairie, Insee (?!), ministère des Affaires Etrangères, Tribunal d’instance...
 
Alors même s’il est maintenant trop tard pour ces présidentielles... je suis fière (et épuisée) de vous dévoiler la marche à suivre.
Pour bien faire, il faut donc envoyer un courrier détaillé au Tribunal d’Instance de Paris en demandant clairement la radiation des fichiers des Français de l’étranger, ainsi que des listes électorales de l’étranger. Si le problème résulte de la faute du consulat dont vous dépendiez préalablement, invoquer "l’erreur matérielle" du dit consulat est particulièrement efficace et rapide.
En général le tribunal statue assez rapidement (le lendemain pour nous) sur votre cas (même et surtout en pleine période électorale et lorsqu’il croule sous des milliers de demandes), restituant votre droit de vote en France.
 
Nous n’avons donc pas pu voter le 22 avril pour le premier tour, mais nous allons nous rattraper demain !
Etre privé de son droit de vote est vraiment révoltant, alors tant que vous le pouvez, allez-y, votez (même pour de Gaulle si ça vous chante, uh uh :) ), et à l’instar de Christie dont les mots le font si bien passer, par pitié ne vous abstenez pas !
 

Tribunal d’instance de Paris 1er
4 place du Louvre
75001 PARIS
ou par fax : 01.42.61.38.56
Tel : 01.42.44.18.18
Une fois la décision rendue, le tribunal envoie une copie certifiée conforme aux intéressés, avec laquelle il faut de préférence se présenter pour voter.
 
Ministère des Affaires Etrangères
Direction des Français de l’étranger
244 bd Saint Germain
75303 PARIS 07SP
Tel : 01.43.17.90.00
C’est lui qui a pour rôle d’informer les mairies une fois que le tribunal a rendu sa décision, et donc de restituer le droit de vote en France.

Partager cet article

Repost 0
Published by Cris - dans Au quotidien
commenter cet article

commentaires

Jean-Claude 14/05/2007 14:46

En tout cas, tu nous donnes un exemple de civisme, car nous avons le privilège de pouvoir voter, et il ne faut pas le laisser passer!
Bonne semaine
Jean-Claude

Jean 10/05/2007 02:16

De mon coté le consulat m'avait affirmé que je pouvais voter en France tout en étant inscrit à Pékin... et vu que j'étais justement en France...
Résultat je n'ai pas pu voter, je suis assez mécontant des informations données par le consulat !

Cris 10/05/2007 12:37

Et comment ! Je comprends bien Jean... :( C'est effarant... Bon courage pour les demarches !

ines 09/05/2007 10:29

hé ba !!!! le Monsieur du taxi !

Cris 10/05/2007 12:34

T'as vu ca un peu Inessou ! ;-) Bisous !

anne claire 08/05/2007 06:35

merci de me préciser tout ça!!je n'en avais aucune idée!

Cris 10/05/2007 12:34

De rien Anne-Claire. Le truc auquel il faut penser en partant... :/

Nacene 08/05/2007 05:03

les impots, justement, y'a pas quelqu'un qui sait comment faire. la j'ai recu un rappel pour 2006 alors que j'ai quitté la france en 2004! :o)

Cris 10/05/2007 12:32

Ouhla, y a ca qui arrive c'est vrai ! Avec leurs histoires d'avant et d'apres le quitus fiscal... ca reste un grand mystere ! Bonjour les rejouissances !