Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact

Contacter l'auteur !

 

 

 

 cris.blogderiz[at]gmail.com 

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones


Mes Blogs Favoris

 
Shanghai...
 
 
 
 
 
 
Ailleurs en Chine...
 
 
 
 
 

Taïwan
   
 
 
 
 
Thaïlande
 
 
 

Vietnam
 
 
 
  
 
A LIRE ! A VOIR !
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
BLOGS CULINAIRES
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Archives

12 août 2005 5 12 /08 /août /2005 00:00
Il existe un nombre de parcs vraiment impressionnant à Pékin.
Il y a bien sûr le Ritan Gōngyuán (prononcer « jeutanne »), le Tuanjiehu Gōngyuán, l’immense Yuyuantan Gōngyuán, Houhai et son lac... mais ils sont pris d’assault le week-end et il est quasiment impossible d’y trouver un coin au calme.
 
Qu’elle ne fut pas alors notre surprise le week-end dernier lorsque nous avons découvert le Liuyin Gōngyuán !
Après s’être acquitté du droit d’entrée de 1RMB (0,10euro), on passe la grande porte décorée « à la chinoise », et on découvre alors un petit parc paisible et tranquille, fréquenté uniquement par des chinois (mais peu), d’un certain âge pour la plupart.
 
    
 
En plein centre de la ville, on se retrouve d’un coup au beau milieu d’un paysage idyllique.
Au centre du parc, bordé de saules-pleureurs, se trouve un lac où nagent des canards parmi fleurs de lotus, nénuphares et roseaux...
 
    
 
Ce fût également l’occasion de constater, une fois de plus, que les chinois sont absolument fascinés par les petits européens... !
Ils regardent, touchent... et sont parfois même hystériques (si si, le mot est juste) au point de demander à prendre l’enfant dans leurs bras et d’immortaliser l’instant en photo.
Ce papy était plutôt « soft » et distant ! :)
 
                                 
 

Liuyin Gōngyuán
Andingmenwai, Jiangzhaikou
Dongcheng District
Beijing

Partager cet article

Repost 0

commentaires

j 17/08/2005 08:21

C'est une autre mentalite ca c'est sur. Je suis en chine depuis un mois et j'ai honte quand je pense a ce qui traverse l'esprit d'un francais en voyant un chinois en france.