Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Contact

Contacter l'auteur !

 

 

 

 cris.blogderiz[at]gmail.com 

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones


Mes Blogs Favoris

 
Shanghai...
 
 
 
 
 
 
Ailleurs en Chine...
 
 
 
 
 

Taïwan
   
 
 
 
 
Thaïlande
 
 
 

Vietnam
 
 
 
  
 
A LIRE ! A VOIR !
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
BLOGS CULINAIRES
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Archives

17 novembre 2006 5 17 /11 /novembre /2006 08:59
Bravo à Anne, Brigitte, Laurange et Caloue qui ont trouvé la bonne réponse ! Et merci à Relly de ne pas avoir lâché le morceau. :)
Bilou qui s’attendait au pire risque d’être déçu... les chinois n’ont rien détourné cette fois, et je n’ai pas fait d’expérience farfelue !
 
Ces drôles de petites choses pourpres à la forme pyramidale sont en effet des graines d’achiote (du nahuatl « achiotl »), appelées aussi roucou, rocou, ou annatto, et issues d’un arbre, le rocouyer (« annatto tree »).
 
 
L’achiote - prononcer « atchioté » - trouve ses origines en Amérique : connu depuis toujours dans la cuisine mexicaine ; les peaux-rouges l’utilisaient, eux, pour leurs peintures corporelles (d’où leur nom, hehe).
 
Aujourd’hui il est un colorant reconnu partout dans le monde sous le nom moins exotique d’E160b ; toujours utilisé dans la préparation de base des plats mexicains (la cochinita pibil dans le sud est du pays - Yucatán, Campeche, Quintana Roo - parmi tant d’autres !) ; et désormais employé comme condiment aux Philippines...
 
Plus près de chez nous, ajouté à l’eau de rinçage de la croûte du fromage, il donne au Livarot sa jolie couleur orangée !
 
Enfin, dans le commerce, on le trouve sous forme de graines, de poudre ou encore de pâte ; et on lui prête plusieurs vertus (en dépit de son pouvoir allergène) : antioxydant ; antibactérien ; antivomitif, antinauséeux ; vermifuge ; il protège des rayons ultraviolets ; soigne les affections et brûlures de la peau, les piqûres d'insectes, apaise les maux de tête, etc...
 
Alors à vos peintures de guerre !
 

Repost 0
15 novembre 2006 3 15 /11 /novembre /2006 07:56
 
  
(cliquer pour agrandir !)
 
Relly... chut ! :)
Repost 0
13 novembre 2006 1 13 /11 /novembre /2006 04:10
A peine entrés dans l’hiver que nous nous plaignons déjà du froid pinçant pékinois... ni une ni deux, je retourne au chaud moi.
 
Boracay, octobre 2006
 
Mais non, pas sur une île cette fois... à bientôt depuis Manille !
 
Repost 0
Published by Cris - dans Philippines
commenter cet article
8 novembre 2006 3 08 /11 /novembre /2006 10:35
Il fallait que je vous en parle avant de partir, des meubles chinois en général, et du marché de Gaobeidian en particulier.
 
Situé au sud est de Pékin, entre le 4ème et le 5ème périphérique, et accessible en 20 minutes en taxi depuis le centre, Gaobeidian est tout d’abord un ancien village.
Mais ce qui nous intéresse nous c’est donc son « marché », qui n’est en fait qu’une rue où sont regroupés objets de déco, lampes, meubles contemporains ou traditionnels ; vraies vieilleries et surtout fausses antiquités.
 
C’est donc là-bas que nous étions il y a quelques semaines pour finaliser nos achats chinois...
 
     
 
Cette très longue rue (1,5 km) est bordée de boutiques (plus de 300), et le plus souvent il s’agit même simplement de grands hangars où sont entreprosés les meubles.
 
Si vous avez une idée très claire et précise de ce que vous cherchez, que vous avez des dons d’artiste pour le dessin ou une image détaillée d’un magazine, vous pouvez également faire faire vos meubles sur mesure... mais il faut savoir que c’est toujours assez compliqué de faire comprendre ce que l’on veut exactement, et que le résultat final a tout de même assez peu de chance d’être fidèle à l’image que vous vous en étiez faite au départ (quand il ne s’agit pas de la piètre qualité du matériau utilisé !).
 
Autrement on trouve à Gaobeidian absolument tous les styles : de l’antiquité chinoise de l’époque Ming et Qing, aux meubles chinois traditionnels, en passant par le mobilier plus moderne en bambou, etc...
 
   
 
En ce qui nous concerne nous sommes allés au plus simple : choisir des meubles de style chinois, ni anciens, ni faussement vieillis, et nous les faire livrer.
 
Cependant il ne faut pas s’attendre à beaucoup négocier. Exit les prix divisés par 5 ou 10 comme à Panjiayuan ou sur n’importe quel marché de Pékin. Le prix qu’on vous annonce ici est quasi indiscutable.
 
Pour information, nous avons acheté trois meubles - qui auraient chacun 120, 120 et 130 ans, hin hin - 2000 kuais (environ 200 euros), livraison comprise. Nous n’avons obtenu que 300 kuais de réduction... ce qui ne fait pas lourd !
 
Soit ils nous ont pris pour des américains - comme dirait mon grand-père - , soit j’ai perdu la main, mais après avoir consulté d’autres personnes, il semble qu’il soit devenu très difficile de bien négocier à Gaobeidian.
 
  
 
Nos meubles, souvenirs de ce passage en Chine, n’attendent plus que le déménagement... en espèrant que le climat tropical de Singapour (75% d’humidité) ne les déformera pas trop !
 

Il suffit en général de dire au taxi que vous voulez aller à « gaobeidian ». S’il est réticent, changez-en ! La plupart des taxis connaissent et vous y emmèneront les yeux fermés.
Ultime recours, lui dessiner des tables et des chaises sur un coin de feuille ; ou encore, appeler le numéro d’une des « boutique » (celui-ci par exemple : 6540.0216 ) et laisser le chauffeur se faire téléguider. :)
Repost 0
6 novembre 2006 1 06 /11 /novembre /2006 03:19
Je déserte un peu mon blog en ce moment, je vous délaisse... mais c’est que tout s’agite, tout bouge, tout s’affole autour de moi, et j’ai bien du mal à faire comme si de rien n’était. Plein de changements importants s’annoncent dans ma petite vie.
 
Quasiment deux ans passés à Pékin, et voilà que notre départ pour une nouvelle destination asiatique est maintenant annoncé, confirmé, et programmé.
Après un bref passage par la France à Noël, c’est à Singapour que nous allons atterrir et poursuivre nos aventures... Chris, Mon petit blog de riz et moi et moi et moi...
 
(cliquer sur la carte pour l’agrandir)
 
Un peu tristes de quitter cette ville et cette vie auxquelles on s’était finalement habitué et dans lesquelles nous avions pris nos marques ; tristes et désolés aussi de devoir déjà quitter les amis, ceux qu’on a l’impression d’avoir rencontrés hier... mais que l’on est sûr de ne pas perdre de vue si vite, et même de revoir rapidement entre Pékin et Singapour, ou ailleurs !
 
Et malgré tout (soyons z’honnêtes), nous sommes ravis de ne pas avoir à passer un deuxième hiver pékinois glacial ; et enchantés, aussi, d’avoir l’opportunité de partir à la découverte de nouveaux horizons, sans doute très différents de cette Chine toujours étonnante, souvent drôle et désopilante, parfois déconcertante !
 
Les derniers achats chinois (je vous en reparle très bientôt !), la coordination du déménagement, les nombreuses démarches administratives, la recherche d’un nouvel appartement... autant de choses qui font que je risque d’être moins présente par ici ces prochaines semaines.
Néanmoins je vais réussir à m’organiser... il me reste un mois, et je compte bien continuer à vous en faire profiter aussi !
 
Je vous souhaite donc à tous un très bon début de semaine... et reviens par ici dare-dare ! :)
Repost 0
Published by Cris - dans Au quotidien
commenter cet article
3 novembre 2006 5 03 /11 /novembre /2006 13:03
Plus qu’un bruit, plus qu’une rumeur... le voilà enfin, LE forum où poser toutes ses questions et tout savoir de l’actualité pékinoise, en live !
 
Ce tout nouveau tout beau forum vient se greffer à ceux déjà existants de Shanghai, Canton/Shenzhen et Hong-Kong, et sont regroupés sur le site Bonjour Chine.
Un grand merci à Mathieu, Mike et Isamu pour la mise en place, l’organisation et la gestion de cette nouvelle page.
 
Et longue vie à Bonjour Pékin !
 
Repost 0
Published by Cris - dans Au quotidien
commenter cet article
2 novembre 2006 4 02 /11 /novembre /2006 10:59
 

 

Repost 0
Published by Cris - dans Au quotidien
commenter cet article
27 octobre 2006 5 27 /10 /octobre /2006 12:08
Au temps pour moi Élodie... nous aussi on a du camembert Gérard !
Par contre ici il ne coûte pas 2 euros mais pas loin du double...
 

 

Repost 0
26 octobre 2006 4 26 /10 /octobre /2006 04:43
Quatrième visite officielle de Jacques Chirac (Xī lā kè) en Chine !
A l’occasion de ce voyage de 4 jours de notre Président, l’ensemble des Français se trouvant à Pékin le mercredi 25 octobre était convié à un cocktail organisé à l’hôtel Peninsula à Wangfujing.
 
Le message, bien que tardif, est apparemment passé sans problème, puisque nous étions vraiment très nombreux hier soir à passer sous le portique de sécurité.
 
D’après mes informateurs (uh uh), 6 000 invitations retirées auprès de l’ambassade, sans compter les personnes venues tout droit de France : 5 ministres français, plus de 30 chefs d’entreprises, au moins 100 « jeunes scientifiques », et toute une clique de journalistes venus rendre compte de l’état du buffet et de la longueur du speech...
 
Cinq minutes de discours, pas plus ! Peut-être moins même...
 
Les plus fous courageux étaient entassés dans le Grand Ballroom du Peninsula, et ont même chanté la Marseillaise à l’issue du discours de notre Xī lā kè.
Bernadette était là elle aussi, mêlée à la foule, en toute simplicité, à deux pas de Chris et Magali, toute petite (nous devions être les deux seules à ne pas depasser le mètre soixante ; Bernadette si tu me lis, je compatis).
 
Désolée pour les images (qu’est ce qu’ils sont grands ces Français !)... dites-vous qu’il y a quand même le son...
 
Les plus intéressés malins ont fait mine de ne pas pouvoir entrer dans la salle et sont restés près du buffet, qui n’avait d’ailleurs (je suis sûre que c’est ce que vous attendez tous de savoir !) rien à voir avec le buffet chinois du 14 juillet dernier.
 
Cette fois nous avons eu droit à du vrai champaaaagne (du mauvais, mais du vrai) ; des canapés (moyens) et jolies verrines dignes d’un vrai traiteur pour le salé ; et des petits fours et mignardises sucrés carrément délicieux (mini mousses au chocolat et chocolat croquant, tartelettes au citron, financiers à la pistache pour ne citer qu’eux), je n’en croyais pas mes yeux.
 
    
 
 
A se demander s’ils ne venaient pas tout droit de France, via l’avion présidentiel !
Si ce n’est pas le cas, que celui qui sait parle enfin... mais où se cache ce formidable traiteur à Pékin ?!
 
Repost 0
Published by Cris - dans Au quotidien
commenter cet article
23 octobre 2006 1 23 /10 /octobre /2006 03:02
Une erreur d’impression ? Une contrefaçon détournée ?
La vendeuse nous a assuré - ulcérée - que ce shampoing était fait en Corée (zhen deeeeee - vraimeeeeent)...
 
Yashow - Pékin, octobre 2006
 
En retournant le « butrimasure » (toutes les lettres y sont après tout, y a qu’à remettre dans l’ordre ma bonne dame) : « made in France ». Oh ? :)
 
Sacrés Chinois...
Repost 0