Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Contact

Contacter l'auteur !

 

 

 

 cris.blogderiz[at]gmail.com 

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones


Mes Blogs Favoris

 
Shanghai...
 
 
 
 
 
 
Ailleurs en Chine...
 
 
 
 
 

Taïwan
   
 
 
 
 
Thaïlande
 
 
 

Vietnam
 
 
 
  
 
A LIRE ! A VOIR !
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
BLOGS CULINAIRES
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Archives

15 septembre 2006 5 15 /09 /septembre /2006 09:16
D’après vous que préparent-ils avec leurs drôles d’ustensiles roses ?
 
   
 
Cliquez sur les images pour les agrandir !
 
Un indice : c’est d’actualité... ou presque ! (faciiiiiile)
 
Repost 0
13 septembre 2006 3 13 /09 /septembre /2006 10:08
Allez, vous avez suffisamment mariné, je vous dis tout !
 
La 4ème édition des Beijing Bloggers Party aura lieu samedi 23 septembre à partir de 21h00, à quelques pas des berges du lac de Houhai.
 
 
 
Pour l’occasion, nous aurons la chance d’être accueillis à La Baie des Anges par Olivier, Arnaud et Benjamin, les plus que charmants propriétaires (si ça c’est pas du teasing !) de ce « Lounge & Wine bar » aux accents méditerranéens (le bar, pas les garçons, quoi que... ), tout récent dans le paysage de Houhai.
 
 
 
Venez donc nombreux vous vautrer dans les canapés tout neufs, et nous retrouver autour d’un bon verre de vin (français !) ou de cocktails, dans une ambiance agréable et détendue.
 
 
Bloggers, lecteurs, touristes de passages à Pékin...
vous êtes tous les bienvenus !
 
 

La Baie des Anges
 
5 Nanguanfang Hutong, Houhai,
Xicheng District, Beijing
西城区 后海 南官房 胡同 5 号
 
Site web : cliquer ici.
 
 
Plan d’accès :
 
Repost 0
12 septembre 2006 2 12 /09 /septembre /2006 12:21
Bon, je ne vais pas faire dans la finesse aujourd’hui, vous êtes avertis.
 
 
Nous connaissons tous le principe des toilettes à la turque : sans cuvette, mais un minimum aménagées, quand même. Oh rien d’extraordinaire : un emplacement qui indique l’endroit où poser ses pieds, un trou, un système de chasse d’eau, et une porte, ça va de soi.
 
Eh bien non, ce n’est pas si évident pour tous ; figurez-vous qu’à Pékin on fait dans le style régressif. Je vous présente les toilettes à la turque version Pékin 2006 :
 
 
Si certains avaient encore des doutes...
(merci et bravo au téméraire Matt pour cette incursion dans les toilettes pour hommes !)
 
 
Incroyable ? Mais vrai.
 
Quoi de plus convivial que les toilettes en Chine ? uh uh.
Si ça ce n’est pas être zen... ?!
 
Et même si ces trois hommes ont l’air totalement à leur aise et décontractés, je trouve qu’ils n’ont jamais si mal portés leur nom, ces lieux d’aisances.
Je suis sûre que l’agencement de la chose en constiperait plus d’un !
 
Et puisque, évidemment, ni chasse d’eau ni Dame-pipi n’ont éte prévus, je vous laisse le soin d’imaginer le reste... :)
Repost 0
11 septembre 2006 1 11 /09 /septembre /2006 11:46
Un évènement qu'il ne fallait pas manquer le week-end dernier (9 et 10 septembre): le Beijing Pop Festival.
 
Pour la 2ème année consécutive, le festival a eu lieu durant deux jours au parc Chaoyang : trois scènes ont permis d'accueillir plus de 25 artistes, des groupes chinois et occidentaux représentant les univers pop, rock, parfois même punk de l'actualité musicale internationale.
Ouep, rien que ça !
 
   
 
     
 
 
 
Johnny Hi-Fi, Lex, Xian Tian Xiao, Sebastian Bach,  AK-47, etc... des noms qui ne vous disent peut-être pas grand chose, mais il y avait également Placebo (pour lesquels c'était le tout premier concert en Chine !) et Supergrass, là ça devrait vous parler un peu plus.
 
 
Bref, une bonne ambiance - malgré le carré VIP qui séparait le petit peuple public de la scène - ; du monde (aurions-nous dépassé les 10 000 entrées de l'édition 2005 ?) ; et une horde de gardes assis en rang d'oignons qui veillaient au bon déroulement de la manifestation.
 
La journée du samedi s'est terminée par un remarquable concert donné par Placebo, pendant lequel le trio légendaire a enchaîné vieux tubes et morceaux de son dernier album durant près d'une heure et demie : les fans étaient une fois de plus conquis !
 
 
(évitez de regarder la vidéo si vous venez de manger ou que vous avez déjà la nausée... ou alors accrochez-vous, ça bouuuuge !)
 
Repost 0
6 septembre 2006 3 06 /09 /septembre /2006 11:57
Ceci est un article à caractère purement et uniquement informatif. :)
Z’allez voir !
 
Avec nos hôtes du moment, nous sommes allés visiter (c’est un bien grand mot) la plus grande mosquée de Pékin : « la mosquée de la rue de la vache », en chinois et dans le texte : Niújiē Lĭbài Sí.
 
 
Au sud-ouest de la place Tiananmen (15-20 minutes en taxi), l’entrée vous coûtera 10 kuais (1 euro, à moins que vous soyez de confession musulmane), et le bout de tissus suffisant pour vous couvrir les épaules vous sera gracieusement fourni.
 
Construite en 996 par un savant arabe, agrandie sous la dynastie des Yuan, puis des Ming et des Qing, elle a connu d’importants travaux de réparation en 1979. Voilà pour le rapide côté historique.
 
Le Lonely Planet la qualifie « d’étonnante mosquée », qu’aurions-nous donc manqué ?
 
Première grosse déception.
Alors que le guide Michelin parlait de travaux dans son édition de 2005, nous avons trouvé en septembre 2006 des échafaudages entourant encore la quasi totalité des bâtiments... et des ouvriers plus que de religieux.
 
Là où il y avait le plus de monde c’était visiblement aux bains - réservés aux hommes ? suis pas spécialiste -, auxquels nous n’avons pas eu accès, bien sûr, uh uh.
 
Seconde désillusion : des temples aux allures bien chinoises.
Ca doit être l’aspect étonnant de la chose. Forcément.
 
Bêtement, je m’attendais à trouver une mosquée à l’architecture identique à celle que l’on peut voir en Tunisie, par exemple. Au lieu de ça des temples aux murs gris, toits aux formes et couleurs chinoises. Zut.
Quelques caractères calligraphiés arabes, et il y avait bien une salle des prières, quand même.
 
 
 
Rapide tour dans les jardins et couloirs agréables malgré tout (en prenant garde de ne pas se prendre un pot de peinture sur le coin de la tête), la tombe des imams datant du 13ème siècle... et direction la sortie. Voilà.
 
 
Serais-je blasée ?
 
Allez y... mais je vous aurai prévenus ! :)
Repost 0
5 septembre 2006 2 05 /09 /septembre /2006 13:32
Du quoi... ?
Ciel de Pékin, 05 septembre 2006.
Oui oui.
Repost 0
Published by Cris - dans Au quotidien
commenter cet article
1 septembre 2006 5 01 /09 /septembre /2006 03:01
Vous entendez encore parler de grippe aviaire vous ?
Parce que nous, non.
 
Pékin, hutong de Dazhalan, août 2006.
 
Repost 0
29 août 2006 2 29 /08 /août /2006 06:02
Sur un vélo, une montagne de guoguos dans leurs petites boîtes en osier.
L’occasion était trop belle....
 
 
Nous avons récidivé !
 
Fini le bocal en plastique qui faisait sourdine. La cage en bois est bien plus jolie... mais n'étouffe pas suffisamment les cricris de la bête !
 
 
Pour la peine nous lui avons trouvé un vrai nom à celui-ci : Chapulin (prononcer "tchapouline").
C’est comme ça que l’on désigne les fameuses sauterelles grillées que l’on déguste agrémentées de sel pimenté (miam uh uh) au Mexique, et plus spécialement dans l’Etat de Oaxaca.
C’est pas très sympa pour ce nouveau guoguo, je sais.
 
Et une énorme pensée pour Adela la Güera si elle passe par ici... elle n’y est pas pour rien dans la trouvaille du nom. :)
Repost 0
Published by Cris - dans Guoguo
commenter cet article
27 août 2006 7 27 /08 /août /2006 04:12
 
 
Repost 0
24 août 2006 4 24 /08 /août /2006 12:12
Je ne vais pas vous mentir, dès que j’ai eu en main le Lonely Planet « best of Shanghai », je me suis empressée de jeter un oeil, non pas à la rubrique « visites et musées », mais à celle consacrée aux restautants (le pire c’est que j’assume entièrement).
Shanghai, cette ville si moderne, le « Paris de la Chine » disent-ils, on allait bien réussir à se mettre sous la dent autre chose qu’une soupe de nouilles !
 
Le That’s Shanghai ne nous a pas été d’une grande aide. Contrairement à notre That’s Beijing où l’on peut trouver une description (même très succinte) de chaque restaurant, l’édition de Shanghai ne livre aucun autre détail que l’adresse en vrac de l’établissement. Peut mieux faire.
 
Nous avons donc jeté notre dévolu sur un restaurant que conseillait le Lonely Planet : « Cuisine continentale / fusion », et sans beaucoup plus de détail nous avons réservé une table, en oubliant de préciser le plus important : nous la voulions près de la cuisine, entièrement vitrée, afin de pouvoir assister au spectacle.
Pas de chance, ce soir là tout était réservé (comme souvent apparemment), et nous nous sommes retrouvés à l’écart de la « scène », au grand dam de Chris.
 
  
Ce restaurant, c’est le T8, niché au coeur d’une shikumen, presque caché dans une des ruelles de Xintiandi.
Dans un cadre cosy-zen, décor minimaliste, lumières tamisées, mobilier en bambou, nous avons pris le temps de savourer la cuisine aux multiples saveurs du chef australien, Stephen Wright.
 
 
Ce n’est pas seulement un très bon restaurant.
Le T8, c’est aussi un bar qui sert des cocktails un peu inhabituels, alors en guise d’apéritif nous avons dégusté de délicieux mojito à la fraise et daïquiri à la mangue (frais, les fruits). La carte des vins est également impressionnante de par le choix et la variété proprosées (les prix le sont aussi, impressionnants !).
 
Dans l’ordre, dans le texte, et donc in english : « tataki of sesam crusted tuna with daikon radish », « caramelized salmon with green mango and longans », « slow-cooked lamb Sichuan high pie », « milk feeded veal tenderloin, spring truffles, chicken cinnamon bread », et enfin la  prodigieuse « chocolate addiction platter » que j’aurais préféré ne pas avoir eu à partager (!).
 
 
 
Tout était parfait, raffiné, les saveurs et parfums étonnants et associés de façon irréprochable, les portions généreuses (pas comme ailleurs...).
 
Allez on lui accorde une étoile. Avec une présentation un poil plus spectaculaire et davantage d’originalité au niveau des textures - moins « comme à la maison » quoi -, on lui en aurait presque donné une deuxième ! :)
 
Il est évidemment très fortement conseillé de réserver, et d’avoir la présence d’esprit de demander une table près de la cuisine « ouverte ».
 
 

T8
No.8 Xintiandi North Part Lane
181 Tai Cang Road 
200021 Shanghai
中国上海市太仓路181弄新天地广场北里8号,200021
 
Tel: +86-21-6355 8999
 
Menu à 650RMB hors boisson (environ 65 euros) et 1200RMB vins inclus (environ 120 euros).
 

Ca vaut ce que ça vaut : le T8 a été sélectionné par le magazine américain « Conde Naste » pour faire partie des meilleurs 50 restaurants au monde (ils n’ont pas du faire le tour de nos restaurants étoilés - ou non, d’ailleurs - en France !), le seul de Chine à figurer sur la liste.
 
Le restaurant fait partie du Funchun Resort situé à Hangzhou, un complexe de luxe (hôtel, restaurant, golf, spa) qui accueille les particuliers et les entreprises (précisément dans le cadre d’incentives) dans un décor de rêve, apparemment !
 
Les Americains me font rire... le « Conde Nast Traveler » a récemment classé le Funchun Resort parmi les 116 meilleurs hôtels du monde. D’abord pourquoi 116 ? Et ensuite, c’est pas un compte rond ça !
Repost 0
Published by Cris - dans Restaurants
commenter cet article