Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact

Contacter l'auteur !

 

 

 

 cris.blogderiz[at]gmail.com 

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones


Mes Blogs Favoris

 
Shanghai...
 
 
 
 
 
 
Ailleurs en Chine...
 
 
 
 
 

Taïwan
   
 
 
 
 
Thaïlande
 
 
 

Vietnam
 
 
 
  
 
A LIRE ! A VOIR !
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
BLOGS CULINAIRES
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Archives

21 mars 2007 3 21 /03 /mars /2007 05:51
Me revoilà enfin avec mon truc bizarroïde… eh oui, il s’agissait bien d’un fruit !
Un salak même, appelé également « snake fruit » de par son aspect marron et écailleux, un peu comme la peau d’un serpent, donc.
 
 
Le fruit pousse en grappe à la base de certains palmiers que l’on trouve en Malaisie et en Indonésie, et plus généralement à Bali.
 
La peau, ou coque, a la même consistance que celle du litchi, peu épaisse, mais cassante.
Une fois écalée, on découvre alors trois lobes, à l’apparence et à la consistance de grosses gousses d’ail, et renfermant chacun une graine.
 
 
L’odeur qui se dégage du salak encore recouvert de sa peau n’est pas franchement perceptible, mais une fois épluché, impossible de la rater. Ne nous méprenons pas, rien à voir avec l’affreux durian tout de même... L’odeur qui se dégage du salak est indescriptible, pas franchement agréable, légèrement fumée, et tenace !
 
 
Quant au goût... rien de transcendant en effet, il est léger, et heureusement... à mi-chemin entre la banane pourrie trop mûre, le durian encore vert ; un léger parfum de levure en plus...
Il faut dire aussi que j’ai sans doute un peu trop attendu pour découvrir l’intérieur de ce drôle de truc... tout le haut du fruit était en état de pourriture avancée (d’où ce goût de levure fermentée peut-être, me direz-vous) !
 
 
Bref, il semblerait qu’on le consomme habituellement frais et cru, parfois chaud dans un sirop nature. Je suis tombée sur un site qui proposait même d’en faire des tartes... mais je ne suis pas sûre de m’y risquer ! (et pourquoi pas un crumble au durian aussi ?!)
 
Dommage que le salak ne puisse pas se contenter d’être joli, j’en aurais bien exposé dans mon salon, en guise de coloquintes... !
 

Partager cet article

commentaires

hatim 07/04/2014 12:10

Bonjour,je viens de parcourir votre blog,j'ai beaucoup aimé.... Et tous ces plats ,vous en avez des recettes !!!!!!! bonne journée la recette que j'ai ne me satisfait pas ,je suis très preneuse !!
merci par avance
j'ais déjà traité un site comme ca

http://le-couscous-marocain.com

Jeanjacques 28/04/2012 21:16

Hasard, j'ai acheté hier deux salaks à Berne, capitale hevétique, dans une grande surface. En cherchant des renseignements sur ce fruit, j'ai découvert votre site.
Je me suis régalé tout à l'heure en dégustant ce fruit. Je trouve qu'il a un cousinage dans le goût avec le chérimole, un léger parfum de banane.

Cris 04/05/2008 04:38

Bonjour Laurent !
On en trouve apparemment chez Tang Freres a Paris...
Bonne degustation ;-)

laurent 02/05/2008 18:42

bonsoir, il y a 25 ans j'ai mangé des Salak à Bali, depuis je n'ai jamais réussi à en trouver en France, si vous ou quelqu'un qui lit ce commentaire sait ou je peut en trouver qu'il me contacte, ce serai super sympa. Merci

Cris 17/04/2008 07:33

Camille, merci pour ces precisions et ces infos super interessantes !!
Je vais arreter d'acheter mes salaks a Carrouf et ouvrir l'oeil... ;-)

Tres bonne continuation a toi !

Cris