Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Contact

Contacter l'auteur !

 

 

 

 cris.blogderiz[at]gmail.com 

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones


Mes Blogs Favoris

 
Shanghai...
 
 
 
 
 
 
Ailleurs en Chine...
 
 
 
 
 

Taïwan
   
 
 
 
 
Thaïlande
 
 
 

Vietnam
 
 
 
  
 
A LIRE ! A VOIR !
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
BLOGS CULINAIRES
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Archives

29 août 2006 2 29 /08 /août /2006 06:02
Sur un vélo, une montagne de guoguos dans leurs petites boîtes en osier.
L’occasion était trop belle....
 
 
Nous avons récidivé !
 
Fini le bocal en plastique qui faisait sourdine. La cage en bois est bien plus jolie... mais n'étouffe pas suffisamment les cricris de la bête !
 
 
Pour la peine nous lui avons trouvé un vrai nom à celui-ci : Chapulin (prononcer "tchapouline").
C’est comme ça que l’on désigne les fameuses sauterelles grillées que l’on déguste agrémentées de sel pimenté (miam uh uh) au Mexique, et plus spécialement dans l’Etat de Oaxaca.
C’est pas très sympa pour ce nouveau guoguo, je sais.
 
Et une énorme pensée pour Adela la Güera si elle passe par ici... elle n’y est pas pour rien dans la trouvaille du nom. :)
Repost 0
Published by Cris - dans Guoguo
commenter cet article
7 juillet 2006 5 07 /07 /juillet /2006 06:10
Je vous le dis tout net, le Guoguo s’est éteint.
Il a canné, clampsé, lâché les pédales, perdu le goût de la carotte... comment vous dire...
Bref, notre Guoguo est bel et bien mort. Décédé de vieillesse, même, selon Wang Xi qui le « guoguo sittait ».
 
Il n’aura pas attendu notre retour... :(
Il a succombé jeudi 29 juin, mais nous ne l’avons appris que le lundi suivant.
Le fameux Wang Xi n’était pas très fier : il comptait en acheter un et le remplacer ni vu ni connu (avec le nombre de vidéos que nous avons du Guoguo, comment imaginait-il pouvoir nous berner !). Le malheureux n’a pas trouvé de Guoguo de remplacement, et a bien du se résoudre à nous dire la vérité.
 
Nous n’avons pas récupéré ni revu le corps de notre ami(e) dont le genre restera à tout jamais indéfini...
Et si je n’avais pas croisé Wang Xi une paire de fois auparavant je le soupçonnerais fortement d’avoir occis notre Guoguo sur un pique à brochette avant de le cuire au barbecue pour en faire son quatre heures. Non ce n’est définitivement pas le genre de Wang Xi.
 
Une dernière vidéo en hommage au Guoguo...
 
Repost 0
Published by Cris - dans Guoguo
commenter cet article
9 juin 2006 5 09 /06 /juin /2006 10:32
Le Guoguo continue à nous casser les oreilles tenir compagnie et nous avions très envie de lui faire visiter la France lors de notre désormais très très prochain retour.
 
L’exportation depuis la Chine est très réglementée : limitation en poids de ginseng, limite d’exportation des antiquités datant d’avant 1949, interdiction, quelle que soit leur ancienneté, de faire sortir du pays des objets tibétains, etc...
Cependant, en dehors des animaux dits « rares » et des poulets grippés, nous n’avons trouvé aucune interdiction concernant l’exportation d’animaux.
 
 
Nous nous voyions donc déjà en haut de l’affiche dans l’avion, avec notre madame guoguo dans son bocal de voyage, une provision de carottes pour les dix heures de vol... et une sourdine pour éviter de nous faire des ennemis.
Mais c’était sans compter les barrières douanières propres à la France. Après diverses recherches (merci Anne-Marie !), nous avons rapidement été fixés sur nos droits et devoirs en tant qu’éventuels importateurs d’invertébré.
 
 
La réponse du service vétérinaire des douanes françaises à la question « Est-il possible d’importer en France un criquet chinois ? » nous a beaucoup amusée :
 
«[...] je vous informe que vous pouvez importer un criquet venant de Chine sous réserve de la production d'un document d'accompagnement conforme au modèle repris ci-joint et visé par un vétérinaire officiel du pays d'expédition».
 
Trouver à Pékin un vétérinaire - spécialiste des invertébrés, cela va de soi - qui plus est officiel, lui traduire le document des douanes en mandarin, et retranscrire ses réponses en français, tout ça dans les moins de 8 jours avant notre départ... nous avons bien entendu déclaré forfait, et c’est Wang Xi qui jouera les « guoguo sitter » durant ces 3 semaines.
 
Je me devais de vous informer de la difficulté d’importer en France un guoguo. Voilà qui est chose faite.
 
Je peux désormais partir tranquillement me marier au milieu de mes vignes - sans la neige cette fois, et sous le soleil j’espère ! - et profiter pleinement de ces vacances en France.
 
 
 
 
Je file faire mes valises, nous nous envolons demain !
 
Très agréable mois de juin à toutes et à tous
et à très bientôt !
Repost 0
Published by Cris - dans Guoguo
commenter cet article
18 mai 2006 4 18 /05 /mai /2006 15:54
Eh non, il ne s’agit pas d’une araignée, mais bel et bien d’un « guoguo »... le cadeau d’anniversaire (un peu en avance) de Chris !
Vous devez penser que je suis folle (je le pense aussi), mais il avait tellement parlé du fait de posséder un criquet il y a un an, que je me suis dit (sous l’influence de ma copine Aline) que ça ferait une surprise rigolote insolite pour son anniversaire.
 
 
Résultat : Chris a été horrifié de découvrir sur son bureau l’énorme bête (entre 5 et 6 centimètres, plus 6 en comptant les antennes) dans son bocal.
Fallait pas faire le malin au « marché aux oiseaux » !
 
Pas si folle quand même, si l’on considère que nous sommes en Chine et que le criquet est ici considéré comme un animal domestique, et porte bonheur (il semblerait que c’était le cas également autrefois en France).
En effet, nombreux sont les papis chinois qui possèdent leur criquet de compagnie, transporté dans la poche intérieure de leur veste.
 
C’est une aventure particulièrement épique que celle de dégoter un criquet à Pékin au mois de mai (Aline ayant appris que la saison du « guoguo » bat son plein en juillet) et alors que le marché aux oiseaux a été détruit récemment !
 
Motivées, mais pas prêtes non plus à courir le tout Pékin pour acheter des insectes à prix d’or, nous avons tenté le tout pour le tout et nous sommes adressées à un Chinois qui en possédait un.
Après quelques rapides explications, gestes et mimes, nous avons réussi à nous faire comprendre, et le rendez-vous était pris pour la semaine suivante.
Ce Chinois, notre sauveur, allait nous fournir deux criquets de contrebande !
 
 
 Pas tout à fait sûres de nous, nous avons donc retrouvé notre dealer ce mardi... Il avait tenu sa parole et nous avait apporté quatre « guoguo » afin que nous puissions choisir les deux plus valeureux !
 
 
Nous n’étions pas très fières lorsqu’il les a sortis de leur bocal en plastique (qui ressemble fort à un flacon à urine, je vous l’accorde), et après de longues hésitations et des comparaisons lourdes de conséquences, nous avons chacune négocié notre « guoguo » et son flacon pour 50RMB (environ 5 euros).
 
 
C’est sans doute trop cher, mais n’oublions pas qu’il s’agissait d’un cadeau d’anniversaire :), et que l’offre étant au plus bas en ce moment, nous ne pouvions pas nous permettre d’être trop exigeantes.
 
D’après notre dealer, le « guoguo » se nourrit de crudités exclusivement (tous les deux ou trois jours) et n'a pas besoin de boire.
Enfin, je devrais dire LA « guoguo », puisqu’il nous a assuré qu’en ce moment nous ne pouvions trouver que des femelles. Celles-ci sont beaucoup moins bruyantes que les mâles (l’expérience de Julien à Shanghai en est la preuve), qui ont en général le monopole du « cric-cric-cric » destiné à attirer les femelles et marquer leur territoire.
 
 
Cependant notre madame « guoguo » semble s’habituer à son nouvel environnement. Si elle n’a poussé la chansonnette que deux ou trois fois en deux jours, voilà que depuis ce matin elle enchaîne les cantabiles ! Un air de Provence à Pékin...
 
Enfin, le « guoguo » est celui qui chante... mais il existe un autre type de criquet, de taille plus petite, utilisé pour les combats (sport national en Chine), et appelé « ququ » (tchutchu). Là-dessus aussi, Julien en connaît un rayon !
Repost 0
Published by Cris - dans Guoguo
commenter cet article
17 mai 2006 3 17 /05 /mai /2006 03:31
Je vous présente notre nouvelle amie...
 
  (cliquer pour agrandir)
 
La suite très bientôt !
Repost 0
Published by Cris - dans Guoguo
commenter cet article